En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Avocat Divorce Montpellier Maitre Nadège Laville - Cabinet BBL

laville B.PNG    Avocat Divorce Montpellier

 

Ce site Internet a pour vocation de détailler ces différentes procédures. Maitre Nadège Laville Avocate à Montpellier, vous reçoit lors d'un premier rendez-vous à son cabinet à Montpellier pour vous expliquer la procédure de divorce et comment divorcer.

 

 

IMG_0860.JPG

 


 

Divorce par consentement mutuel :

 

La procédure de divorce par consentement mutuel aboutit à un divorce plus souple, simplifié.

L' avocat a un rôle à jouer : essayer que les parties trouvent un accord.

Ce divorce est très rapide :  entre 2 mois lorsqu'il n'y a pas de bien immobilier.

Il n'y aura qu'un seul passage chez le juge, contre une procédure qui peut durer de longs mois pour les autres types de divorce.

Cela dit, même pour les autres types de divorce, la volonté du législateur a été l'assouplissement : en effet, la requête initiale en divorce ne doit pas être motivée, afin de permettre aux parties le plus longtemps possible, de choisir la voie de l'accord.

 


 

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal :

 

Un nouveau type de divorce a été crée, le divorce pour altération définitive du lien conjugal.

Il suffit de prouver une séparation de fait depuis 2 ans, pour que le divorce soit acquis, et ce que le conjoint le veuille ou non, et sans avoir à prouver de faute.

Ce nouveau divorce simplifie terriblement la procédure, évitant que le divorce ne perdure et que les conjoints ne se jettent des fautes à la figure. Néanmoins, l'avocat devra bien veiller avant de lancer l'assignation au respect de ce délai de 2 ans.

 


.

Le divorce par acceptation de la rupture du lien conjugal :

 

Un nouveau type de divorce a été crée, le divorce pour altération définitive du lien conjugal.
Il suffit de prouver une séparation de fait depuis 2 ans, pour que le divorce soit acquis, et ce que le conjoint le veuille ou non, et sans avoir à prouver de faute.
Ce nouveau divorce simplifie terriblement la procédure, évitant que le divorce ne perdure et que les conjoints ne se jettent des fautes à la figure.

 


 

Le divorce pour faute :

 

Enfin, le classique divorce pour faute perdure avec néanmoins des conséquences pécuniaires quelques peu modifiées, par exemple, le conjoint fautif n'est plus privé de prestation compensatoire.

L'avocat devra apporter des preuves prouvant le manquement aux obligations du mariage et que ces fautes ont constitué une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage.